AGENDA / STAGESCatégories ateliers-stages > photogravure

du numérique à la photogravure – 18, 25 et 26/11 2023, Lavoir Numérique
@Gentilly

renseignements

Attention, stage complet mais : contactez-nous un autre stage est prévu !

photogravure sur plaque polymère

La photogravure sur plaque polymère est une techniques de photogravure, elle permet d’obtenir des résultats de manière relativement rapide et au rendu très fidèle.

Lors du stage au Lavoir Numérique, nous travaillerons à partir des des photos, en tirage monochrome et en bichromie.
Nous vous invitons à consulter le chapitre programme, en bas de page.

à qui s’adresse ce stage ?

Ce stage s’adresse à un public très large, aux personnes sensibles au travail de couleur et de matière, du cadrage, des amoureux de l’alchimie d’un labo. Il n’est pas nécessaire d’avoir une pratique de photographe ni de graveur. Vous apprivoiserez la gravure et surtout l’encrage, la préparation de l’image, les matériaux photosensibles, les temps d’insolation.

Réservation obligatoire en contactant claire.galopin@grandorlyseinebievre.fr.
Un échange de mails, bien avant le stage, permettra à toute l’équipe de vous aiguiller pour mieux préparer le jour J.

entre photographie et gravure – la photogravure

Dans la photogravure, à travers un processus photochimique agissant sur une plaque couverte d’un produit photosensible, nous obtenons une plaque gravée qui s’encre et se tire comme une gravure.

  • L’avantage pour un artiste graveur ? Rester proche de l’image ou aller au delà d’une reproduction fidèle du négatif.
  • L’intérêt pour un artiste photographe mis à part le plaisir de se salir les mains ? Participer activement au rendu final, grâce à sa propre façon d’encrer et tirer sa plaque.

Vous trouverez quelques exemples de travaux dans notre galerie de photos.

La photogravure, appelée aussi l’héliogravure, procédé de reproduction photomécanique, fut inventée au XIXe siècle, das le but de reproduire des gravures. Plusieurs contributeurs y ont œuvré et l’ont perfectionnée : N. Niépce, H. Fizeau, A. Niépce de Saint-Victor, Ch Nègre, W. H. Fox Talbot. La photogravure se substitue rapidement à la gravure traditionnelle dans l’édition et les journaux. La popularité de cette technique est liée à sa fidélité de reproduction d’une photographie, d’un dessin ou d’une gravure. On l’utilise jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, puis elle est remplacée par l’offset.

effectifs

Dix participants maximum.

contenu pédagogique

Suivi continu tout au long de différentes étapes. Mise à part une première démonstration, vous procédez seul.e. par la suite. Vous serez aidés par des conseils tout le long du stage afin de bien comprendre et assimiler le processus. Une fois passé le stade de préparation, prise de vue, préparation du typon (votre négatif), vous trépignez d’impatience ! D’autant plus que vous êtes obligé de respecter les temps de pose et de rester très très précis.
Objectif : votre indépendance technique à l’issue du stage.

intervenants

Dominique Martigne et Magda Moraczewska artistes graveurs et photographes fondateurs des Ateliers Migrateurs.

programme

1er jour (samedi 18 novembre)

1 ere partie – essai sur une petite plaque de gravure
  • comprendre la gravure, comprendre l’encrage et la notion de la trame
  • réaliser une plaque en aquatinte, l’encrer et la tirer
  • appréhender les dégradés et les aplats
  • comprendre les liens avec la trame en photographie.
2 eme partie – la photogravure, enfin !
  • prise de vue en intérieur ou extérieur avec un appareil numérique autour d’un thème choisi.
  • sélection des photos, leur numérisation
  • traitement d’images avec le logiciel, définition des courbes propres à la photogravure, luminosité, contraste

2e jour (samedi 25 novembre)

  • premiers tests de photogravure avec une mini plaque polymère d’après les images sélectionnées et traitées.
  • recadrage
  • impression des contretypes
  • insolation
  • développement.
  • encrage
  • tirage, si besoin, correction des contretypes

3e jour (dimanche 26 novembre)

  • réalisation d’un travail abouti polymère
  • approfondir l’encrage
  • différents tirages et formats
  • la couleur

à suivre !

D’autres stages (à l’atelier, à Gentilly) abordent la photogravure au film Puretch ou DK3 et au feutre inactinique.

quelques informations

Vous trouverez quelques informations concernnat la photogravure entre-autres sur le site de l’atelier Heliopse.

photogravure, insoleuse
photogravure, l’insoleuse

INFOS PRATIQUES

lieu du stage :

Le Lavoir Numérique
4 Rue de Freiberg
94250 Gentilly
qui jouxte le 13° et 14° arrondissements de Paris

horaires :

10h 17h – pause d’une heure pour déjeuner

modalités :

gratuit sur inscription : claire.galopin@grandorlyseinebievre.fr

pour tout renseignement : contactez-nous

public :

artistes ou novices, adultes, ados et enfants si motivés

Nombre de participants : 10

matériel :
– 1 petite plaque et une plaque 15 x 20cm fournies, possibilité de plaques supplémentaires
– matériel d’impression fourni : produits, papier, encres…
– accès au matériel informatique du Lavoir

Pensez à amener : photos sur clef usb, négatifs
Prévoyez un tablier ou de vieux vêtements…

Voir en plein écran

Partagez
Partagez