AGENDA / STAGESCatégories ateliers-stages > photogravure

stage de photogravure – 16 et 17 mars 2024
@Gentilly

Inscriptions / renseignements…

#5 photogravure sur plaque polymère

Nous avons un grand nombre de demandes concernant la technique de la plaque polymère, nous vous proposons un nouveau stage à l’atelier à Gentilly.

La technique de la photogravure à la plaque polymère est assez simple et très “qualitative”. On la travaille à partir des photos, en tirage monochrome et en bichromie.

Pour tous les détails veuillez consulter le chapitre programme en bas de cette page.

Résumé

la photogravure qu’est-ce que c’est ?

La photogravure, procédé de reproduction photomécanique, inventé au XIXe siècle, a permis de reproduire des gravures imprimées. La technique connait plusieurs contributeurs, qui l’ont petit à petit perfectionnée : N. Niépce, H. Fizeau, A. Niépce de Saint-Victor, Ch Nègre, W. H. Fox Talbot. Rapidement la photogravure conquiert aussi bien les livres que la presse, elle y remplace la gravure. On l’utilise jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, elle est ensuite remplacée par l’offset. La popularité de la photogravure est liée à la possibilité de reproduction fidèle des photographies, dessins ou gravures.

Dans la photogravure, appelée aussi l’héliogravure, on utilise un processus photochimique qui agit sur une plaque couverte d’un produit photosensible. Après insolation, on obtient une plaque gravée, celle-ci s’encre et se tire comme une gravure. Quel est l’intérêt de la photogravure pour un graveur ? L’artiste peut rester fidèle à l’image ou alors s’éloigner du négatif. Et pour un artiste photographe ? Simple plaisir de se salir les mains ? L’artiste peut participer activement au rendu final – grâce à l’encrage il peut le personnaliser complétement.

la photogravure – entre photographie et gravure

  • découverte de la photogravure et de ses principes
  • comprendre l’aquatinte, comprendre l’encrage le tirage (pour les non-graveurs)
  • tour d’horizon de toutes les techniques de photogravure et des possibilités qu’elles offrent
  • préparation des contretypes*
  • photogravure : pose du film, insolation…

* grâce à un échange de mails avant le stage, nous choisirons ensemble parmi vos images. Les photos prises avec un smartphone de qualité sont envisageables.

entre photographie et gravure – une insoleuse

Dans ce workshop vous aborderez à la fois la photographie et le gravure. Vous créerez et retoucherez vous-même l’image à insoler et photograver, vous allez l’encrer, la tirer. Ce stage se déroule sur deux jours, mais il est possible d’y rajouter une troisième journée, en convenant ensemble des dates…

La prise de vue, la préparation du typon, l’insolation, le développement, les réglages de la pression, l’encrage et le tirage – toutes les étapes techniques sont importantes. Vous trouverez quelques exemples de travaux dans notre galerie de photos.

à qui s’adresse ce stage ?

Aux personnes sensibles au travail de couleur et de matière, du cadrage, des amoureux de l’alchimie d’un labo… Aux amateurs avertis et aux photographes et graveurs.Vous apprivoiserez la préparation de l’image, les matériaux photosensibles, les temps d’insolation. Derrière la technicité, une véritable approche artistique.

Note : Il n’est pas nécessaire d’avoir une pratique de photographe ni de graveur pour suivre ce stage d’initiation.

effectifs

Quatre participants maximum.

contenu pédagogique

Une fois passé le stade de préparation, prise de vue, préparation du typon (votre négatif), vous trépignez d’impatience ! Nous vous proposons un suivi tout au long de différentes étapes. La plupart du temps vous procédez seul.e, aidés par des conseils tout le long du stage afin de bien comprendre et assimiler le processus, la précision des temps d’insolation, l’enchainement des manipulations.
Objectif : votre indépendance technique à l’issue du stage.

intervenants

Dominique Martigne, Magda Moraczewska, artistes graveurs et photographes, fondateurs des Ateliers Migrateurs.

programme

1er jour

  • exemples
  • travail à partir d’une de vos photos, par exemple un autoportrait, réalisation d’une petite plaque
  • préparation des contretypes
  • insolation, développement, la notion de la trame
  • encrage, tirage
  • analyse du résultat et préparation du deuxième projet

2e jour

  • travail d’une deuxième plaque
  • insolation, développement
  • et la couleur ?
  • finalisation de vos tirages, présentation des productions et l’évaluation commune, conviviale

et ensuite ?

Si vous êtres intéressés, de commun accord nous pouvons trouver d’autres dates pour une formation plus poussée. D’autres stages abordent aussi la photogravure au film DK3, au film Puretch et au feutre inactinique.

quelques informations

Vous trouverez quelques informations concernant la photogravure sur le site de l’atelier Heliopse, puis d’autres, ailleurs…

photogravure, insoleuse
photogravure, insoleuse

INFOS PRATIQUES

Lieu du stage : Ateliers Migrateurs
37 avenue Paul Vaillant Couturier 94250 Gentilly
qui jouxte le 13° et 14° arrondissements de Paris

Horaires : 10h – 17h – pause d’une heure pour déjeuner

Tarif : 180€ / 2 jours contactez-nous

Public visé : artistes, amateurs confirmés
ados si motivés et habitués aux pratiques artistiques.

Nombre de participants : 4

matériel :
– 1 petite plaque et une plaque 15 x 20cm fournies, plaques supplémentaires à l’achat, environ 20€ une A4
– matériel d’impression fourni : produits, papier, encres…

Pensez à nous contacter en amont pour le choix des photos !
Amenez vos photos sur clef usb, voir vos travaux si vous avez une pratique artistique nous intéresse toujours.
Prévoyez un tablier ou de vieux vêtements…

Partagez
Partagez