AGENDA / STAGESCatégories ateliers-stages

stage de photogravure 4 et 5 mars 2023
@Gentilly

Inscriptions / renseignements…

entre photographie et gravure – la photogravure

  • découverte des grands principes de la photogravure
  • tour d’horizon de différentes techniques et des possibilités qu’elles offrent
  • préparation des positifs*
  • photogravure : pose du film, insolation…

* à travers un échange de mails, quelques jours avant le stage, nous choisissons ensemble parmi vos images … il paut s’agir des photos “smartphone” ou prises avec un appareil

#2 photogravure sur film DK3

Dans ce deuxième stage, nous aborderons la photogravure sur film DK3, à partir de vos photos. Nous ferons ensuite des tirages en monochrome ou en bichromie. D’autres stages suivront abordant la photogravure au film Puretch et au feutre inactinique puis, de nouveau à la plaque polymère.
Consultez le programme, un peu plus bas.

Note : D’autres dates sont en préparation, notamment en Charente du 11 au 15 février et à Gentilly.

qu’est-ce la photogravure ?

La photogravure, appelée aussi l’héliogravure, est un procédé de reproduction photomécanique, inventé au XIXe siècle, pour reproduire des gravures déjà imprimées. Plusieurs contributeurs ont œuvré à créer et améliorer le procédé : N. Niépce, H. Fizeau, A. Niépce de Saint-Victor, Ch Nègre, W. H. Fox Talbot. Rapidement a photogravure conquiert l’édition et les journaux, elle remplace la gravure sur bois. La popularité de cette technique vient de sa fidélité de reproduction aussi bien d’une photographie, que d’un dessin ou d’une gravure. Utilisée jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, puis petit à petit elle est remplacée à son tour par l’offset.

La photogravure fait appel à un processus photochimique qui agira une plaque couverte d’un produit photosensible. Nous obtenons après insolation une plaque gravée, on procède donc à l’encrage et au tirage comme avec une gravure.

entre photographie et gravure

Lors de ce workshop vous aborderez à la fois à la photographie, en choisissant votre image à insoler et photograver et à la gravure, à travers l’encrage et le tirage de la plaque.

à qui s’adresse ce stage ?

Vous êtes photographe ou graveur ? vous êtes sensibles à la couleur, la matière, le cadrage, vous êtes amoureux de l’alchimie d’un labo. Mais il n’est pas nécessaire d’avoir une pratique de photographe ni de graveur pour suivre le stage. Vous aborderez la préparation de l’image, les matériaux photosensibles, les temps d’insolation. Pour ensuite détourner la technicité et découvrir un mélange de techniques, tel que les fondateurs de l’atelier pratiquent au quotidien. L’avantage pour un artiste graveur ? Rester fidèle à l’image ou plutôt jouer pour en faire bien plus qu’une reproduction fidèle du négatif. L’intérêt pour un artiste photographe ? Se salir les mains, peut-être. Mais surtout participer activement au rendu final, grâce à sa propre façon d’encrer et tirer sa plaque gravée.

l’insoleuse

Une fois passé le stade du choix des photos, de la préparation du contretype, vous êtes impatients ! pourtant, il vous faut respecter les temps de pose et de rester très précis.

effectifs

Le groupe se compose de quatre à cinq participants.

contenu pédagogique

Le nombre réduit de stagiaires permet un bon encadrement. Chacune des étapes est détaillée par une démonstration, par la suite vous procédez seul.e. Nous vous conseillons tout le long du stage , pour vous aider à comprendre et assimiler le processus.
Objectif : indépendance technique du stagiaire à l’issue du stage.

intervenants

Magda Moraczewska et Dominique Martigne, artistes graveurs multitechniques , fondateurs des Ateliers Migrateurs.

programme

1er jour

  • analyse d’exemples
  • première approche technique à partir d’une de vos photos et réalisation d’une petite plaque
  • préparation des contretypes
  • pose du film DK3
  • insolation, développement, la notion de la trame
  • encrage, tirage
  • analyse du résultat et préparation du deuxième projet

2e jour

  • travail d’une deuxième plaque
  • insolation, développement
  • la couleur
  • finalisation de vos tirages, présentation des productions et l’évaluation commune, conviviale

à suivre !

D’autres stages suivront abordant la photogravure à la plaque polymère, au film Puretch et au feutre inactinique.

quelques informations

Vous trouverez quelques informations sur le site de l’atelier Heliopse, puis d’autres, ailleurs.

photogravure, insoleuse
photogravure, insoleuse

INFOS PRATIQUES

Lieu du stage : Ateliers Migrateurs
37 avenue Paul Vaillant Couturier 94250 Gentilly
qui jouxte le 13° et 14° arrondissements de Paris

Horaires : 10h 17h – pause d’une heure pour déjeuner

Tarif : 90€ / jour contactez-nous

Public visé : artistes, amateurs confirmés
ados si motivés et habitués aux pratiques artistiques.

Nombre de participants : 5

matériel :
– 1 petite plaque et une plaque 15 x 20cm fournies, plaques supplémentaires à l’achat, environ 20€ une A4
– matériel d’impression fourni : produits, papier, encres…

Pensez à amener : photos sur clef usb, négatifs
Prévoyez un tablier ou de vieux vêtements…

Partagez
Partagez