AGENDA / STAGESCatégories ateliers-stages > photogravure

stage de photogravure au Labo Sauvage – 22 -24 mars 2024
@Toulouse

Inscriptions / renseignements…

#5 photogravure sur plaque polymère

Voici un nouveau stage, organisé en migration pour et avec le Labo Sauvage à Toulouse.

Nous vous proposons une initiation à la photogravure sur plaque polymère. C’est une technique relativement facile et très “qualitative”. C’est à partir des photos que vous obtenez vos plaques de gravure, vos tirages seront monochromes ou en bichromie.
Nous vous invitons à consulter le programme plus bas.

le Labo Sauvage

Le Labo Sauvage se situe au cœur des Pavillons Sauvages, cet atelier de photographie dispose d’un labo avec différents agrandisseurs et d’une salle de jour avec un scanner et une grande table de travail. Le Labo Sauvage est animé par une équipe de 5 artistes et propose des ateliers et des stages tout au long de l’année. L’atelier est Le Labo partenaire avec le Studio Paradiso en Ariège à 15 min de Foix.

Résumé

qu’est-ce que la photogravure ?

La photogravure est un procédé de reproduction photomécanique inventé au XIXe siècle, dans l’e but ‘objectif de reproduire des gravures déjà imprimées. La technique se développe graâce aux plusieurs contributeurs qui l’améliorent et la simplifient : N. Niépce, H. Fizeau, A. Niépce de Saint-Victor, Ch Nègre, W. H. Fox Talbot. La photogravure conquiert rapidement l’édition et les journaux, elle se substitue à la gravure sur bois. On l’utilise jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, puis elle est remplacée par l’offset. La popularité de la photogravure est liée au fait que l’on puisse y reproduire de manière très fidèle aussi bien une photographie qu’un dessin ou une gravure.

la photogravure – entre photographie et gravure

Dans la photogravure, appelée aussi l’héliogravure, on se sert d’un processus photochimique qui entre en action sur une plaque couverte d’un produit photosensible. Après insolation, nous obtenons une plaque gravée qui s’encre et se tire comme une gravure. L’avantage pour graveur ? Fidélité à l’image, reproduction fidèle du négatif, mais aussi la possibilité de s’en détacher. L’intérêt pour photographe ? Le plaisir de se salir les mains, certainement. Et surtout la possibilité de participer activement au rendu final, grâce à l’encrage et au tirage de sa plaque, que l’on peut ainsi personnaliser.

* grâce à un échange de mails, un peu avant le stage, nous choisirons ensemble parmi vos images. Des photos smartphone sont envisageables aussi.

entre photographie et gravure – une insoleuse

Nous mettons l’accent sur les temps d’insolation et la mise sous vide, insistons aussi sur un bon encrage. Notre insoleuse est nomade, ce qui peut vous donner des idées pour vous approprier la technique de la photogravure, si vous avez déjà une presse ou la possibilité d’accéder à un atelier de gravure.

étapes techniques de la photogravure sur plaque polymère

Le bon choix des photos, la préparation du typon, l’insolation, le développement, les réglages de la pression, l’encrage et le tirage – toutes les étapes techniques sont importantes. Vous trouverez quelques exemples de travaux dans notre galerie de photos.

Dans ce workshop vous aborderez à la fois la photographie et le gravure. Vous créerez et retoucherez vous-même l’image à insoler et photograver, vous allez l’encrer, la tirer. Vous apprivoiserez la préparation de l’image, les matériaux photosensibles, les temps d’insolation. Derrière la technicité, une véritable approche artistique.

à qui s’adresse ce stage ?

Aux personnes sensibles au travail de couleur et de matière, du cadrage, des amoureux de l’alchimie d’un labo… Aux amateurs avertis, aux photographes, aux graveurs.

Note : Il n’est pas nécessaire d’avoir une pratique de photographe ni de graveur pour suivre ce stage d’initiation.

adresse

Le Labo Sauvage, 45 avenue de Chaussas à Toulouse, dans le quartier des Minimes, au cœur des Pavillons Sauvages.

dates, horaires

22, 23 et 24 mars 2024

22 mars de 19h – 22h
23, 24 mars 10h30 – 18

effectifs

Cinq participants maximum.

intervenants

Dominique Martigne et Magda Moraczewska, artistes graveurs et photographes, fondateurs des Ateliers Migrateurs.

contenu pédagogique

Suivi continu tout au long de différentes étapes. Mise à part une première démonstration, vous procédez seul.e. par la suite. Vous serez aidés par des conseils tout le long du stage afin de bien comprendre et assimiler le processus. Une fois passé le stade de préparation, prise de vue, préparation du typon (votre négatif), vous trépignez d’impatience ! D’autant plus que vous êtes obligé de respecter les temps de pose et de rester très très précis.
Objectif : votre indépendance technique à l’issue du stage.

programme

1er jour

  • présentation des intervenants et des participants
  • découverte de la photogravure et de ses principes
  • petit tour rapide de toutes les variantes de photogravure – film Puretch, DK3, direct-to-plate, feutre…
  • analyse d’exemples
  • analyse et choix de vos photos

2e jour

  • l’aquatinte = comprendre l’encrage le tirage (pour les non-graveurs)
  • première approche technique à partir d’une de vos photos et réalisation d’une petite plaque
  • préparation des contretypes
  • insolation, développement, la notion de la trame
  • encrage, tirage
  • analyse du résultat et préparation du deuxième projet

3e jour

  • travail d’une deuxième plaque
  • insolation, développement
  • et la couleur ?
  • finalisation de vos tirages, présentation des productions et l’évaluation commune, conviviale

et ensuite ?

Nous espérons vous avoir apporté une ouverture, donné envie d’explorer.

quelques informations

Vous trouverez quelques informations concernant la photogravure sur le site de l’atelier Heliopse, puis d’autres, ailleurs…

photogravure, insoleuse
photogravure, insoleuse

INFOS PRATIQUES

Lieu du stage : Labo Sauvage
45 avenue de Chaussas
quartier des Minimes, les Pavillons Sauvages
31200Toulouse

Horaires : 10h – 17h – pause d’une heure pour déjeuner

Tarif : 350€ contact Labo Sauvage

Public visé : artistes, amateurs confirmés

Nombre de participants : 5

matériel :
– 1 petite plaque et une plaque 15 x 20cm fournies, plaques supplémentaires à l’achat, environ 20€ une A4
– matériel d’impression fourni : produits, papier, encres…

Vous pouvez nous contacter en amont pour le choix des photos !
Voir vos travaux si vous avez une pratique artistique nous intéresse toujours, vous pouvez donc amener vos photos sur clef usb.
Prévoyez un tablier ou des vieux vêtements…

Partagez
Partagez